Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

François PERDRIAL

En 2013 j'ai envoyé à la mairie du Havre et au lycée François Ier une histoire vraie dans laquelle mes deux grands parents havrais ont hébergé pendant 14 mois deux femmes juives, pendant la II guerre mondiale. je n'ai eu aucun écho
Yad Vashem ne peut reconnaître les comme justes, car il n'y a plus de témoin vivant.
je tiens à votre disposition mon texte.

nina76

la justice va me tuer
Elodie Bertin·samedi 17 octobre 2015

bonjour, je viens par cet article attiré votre attention.
Je vais vous raconté mon histoire en essayant de faire court car il y a tant a dire
Je suis maman de trois enfants de 14, 11 et 7 ans .
J’ai vécu 15 ans de vie commune avec leur pere, une vie de violence conjugales avec ce pervers narcissique (http://www.soutien-psy-en-ligne.fr/...). J ai subit violence morale ,physique ,humiliation et isolement.
Pourquoi je ne suis pas partis avant me diriez vous? car cela est plus difficile que l’on ne le crois, on se retrouve dans une spirale infernal ou l’on crois que cette violence est notre faute, que cet homme qui est si parfait au yeux de tous et si cruelle seul face a vous, va changé et que vous aussi vous aurais juste l’homme parfait.Mais cela n’arrive pas et il faut un déclic de la vie pour vous ouvrir les yeux le mien a été le suivant:
En mars 2013, j’apprends que mon père est atteint d’un cancer, mon père cet homme si généreux, qui a consacrer sa vie a sa famille ,son travail de pompiers , qui est heureux depuis 5 ans avec sa nouvel compagne, en retraite depuis moins d’un an.La vie est injustice et trop courte pour vivre dans la souffrance et la violence.En mars 2014, son état s’aggrave ,il est mourant. C’est a ce moment que j’ouvre enfin les yeux et dis stop.
Je lui annonce en mars que je ne veux plus de cette vie de violence et souffrance. Il n’accepte pas la séparation et devient de plus en plus violent et menaçant jusqu’au jour de la fête des mères ou il menace ma vie j ai très peur et pars du domicile , sans mes enfants car il menace leur vie.
Je suis hébergé a droite et a gauche, je trouve ensuite un studio.
J’arrive a voir régulièrement les enfants qui vivent dans la maison que l’on a acheté ensemble mais qui est l’ancienne maison de mes parents ,la maison de mon enfance.
Tant que je marche dans le sens de monsieur ça va , des que je parle de justice ou veux prendre mes enfants je ne les vois pas.
Ma peur de lui, et ses menaces m’empêche de démarrer les démarches que je finis par mettre en place en novembre 2014.
Les procédures commence. Suite a ça , il m’empêche de voir mes enfants durant trois mois de mars a mai, je fais un courrier au juge des enfants leurs demandant de l’ aide.
Une mesure judiciaire d’investigation éducative est mis en place afin de recueillir des information.Une audience aura lieu le 23 juillet suite a cet enquête révélant l’urgence de la situation, il est indiqué que les condition d’éducation et du développement physique, affectif, intellectuel et social des trois enfant sont gravement compromis chez leur père. Pas de décision de placement vu qu’une audience avec le tribunal des affaires familiales est ordonnée le 14 aout. Le juge de enfant insiste auprès du tribunal des affaires familiales pour que le rapport de 30 pages suite a la mesure d’investigation soit pris en connaissance pour leur décision .
La procédure au tribunal des affaires familiale ne suit pas l ' urgence de la situation
Le 14 aout l’ordonnance est prorogé au 18 septembre, pour être a nouveau prorogé au 16 octobre.L’attente est insoutenable, car pendant ce temps la monsieur, continue son aliénation parentales (http://sosfamillendanger.e-monsite.com/...) auprès des enfants et finis par y arrivé je ne vois plus ma fille de 14 ans depuis le 27 juillet et mon fils de 11 ans qui suivra derrière que je ne vois plus depuis le 20 septembre.J essaie de faire des divers démarches, en voyant plusieurs avocat,courrier aux juges ,ect.. On me dis de trouver un logement adéquat pour les recevoir car cela risque d’être la seul chose en ma défaveur, je trouve avant le 14 aout ce logement qui est une dépense élevé pour mon budget, j’amenage comme je peux ce logement pour que les enfants aient ceux qu’il faut, devant repartir de zéro.
On me donne espoirs en me disant qu’avec le dossier que j’ai et avec le rapport de la mesure d’investigation ,je suis sur d’avoir la garde des enfants c’est une question de temps, mais le temps est long, loin de mes enfants.
Le 02 octobre une ordonnance est établie ,je suis informer au 16 octobre de cette décision car il faut préciser que je ne suis pas tombé sur l’avocat le plus pertinent qu’il soit.
Je n’arrive pas a croire ceux que je lis. Le placement est provisoirement laissé chez le père le temps d’une enquête sociale? et je révèle dans l’ordonnance divers fais erroné.
Les enfants sont placés provisoirement chez le père car ils y sont depuis le début oui mais rappelons que c’est contre mon gré et par la menace. Également que je n’ai pas de logement adéquat alors que la nouvel adresse de mon logement est indiqué en première page ! et que mon travail est trop prenant (finalement mieux faut ne pas travaillé comme leur père, que ce levé chaque matin pour essayé d apporté un avenir confortable a ses enfants). je suis sidérer par cette lecture.
Et pourquoi cette demande d’ enquête, alors qu’ il y en déjà eu une de faites, le magistrat ne sais pas donné la peine d’ allé consulté malgré que le juge des enfants l’avais signalé.
Au finale il me demande d’attendre a nouveau quatre mois durant une enquête inutile ou leur père pourra rectifier les erreur de la première et passé pour un bon père, il pourra continué son aliénation contre moi afin de m ‘éloigner encore plus de mes enfants, tout en profitant de l’immobilier acheté ensemble qu’il refuse de vendre afin de me bloqué sur mes futur projet immobilière, tout en contractant des dettes que je devrais moi rembourser étant solvable et lui non. Je vis dans un cauchemar sans fin ou la justice lui donne raison, je dois resté a regardé mes enfants dans le danger en étant impuissante.Je ne peux resté sans rien faire alors c’est pour tout cela que je vous fais part de ma situation, que vous puisez m’ aider par la simple démarche que de partager mon histoire,ou a m’ aidé a trouver des solutions,a partagé les vécus similaires, je sais que je ne suis pas la seule a vivre cela.
Nous avons besoin que cette injustice soit montrer du doigts comme peu ton laissé des enfants être pris en otage par un pervers narcissique.
Je préférais qu’on m’ arrache le cœur la souffrance sera moindre.
Sinon la justice va finir par me tuer.


https://www.facebook.com/notes/elodie-bertin/la-justice-va-me-tuer/10153548972023780


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Toutes Vos Infos du Havre

  • Recherche personnalisée

    Le Havre information, retrouvez sur le portail Le Havrais, professionnels, service de proximité, partout sur le web. Le Havrais est consacré au Havre, et Grand Havre. Annuaire gratuit sur Le Havrais. Le blog www.lehavrais.fr l'actualité du Havre et Grand Havre.

Les photos du Havrais

    Sur Twitter

    En Normandie

    Video Le Havrais

    Devenez Havrais

    • Comment? Les explications


      Mentions Légales à lire


      Le blog d'information indépendant LeHavrais.fr est accrédité presse Ville du Havre et communes de la région. Mais, aussi, Le Havre Athletic Club (HAC). Nous travaillons avec tous les partenaires qui souhaitent diffuser leur évènement : exemple M6.

      Le blog d'information LeHavrais.fr génère ses propres sources et reportages. Il peut relayer l'information de la presse locale sous forme de brève en indiquant le lien qui source cette reprise.

    Le Havre

    Prestations

    • Prestataire depuis 2007: Bulletins pour les communes, photos, rédaction, mais aussi internet : gestion de vos sites ou le choix d'un blog? Des solutions existent à petit prix...

      Pour les publireportages, Le Havrais.fr Le Havrais : Tarifs Le Havrais

      En Seine-Maritime/ Normandie : Problog76.fr

    Presse Normandie